Quand on parle de mode et de créativité noire dans le milieu afro parisien, Laetitia Ngoto est une personne sur qui l’on peut compter. Elle est présente activement sur ce créneau depuis 2013 et a contribué positivement à la promotion de marques, de créateurs, d’artistes et de designers grâce aux nombreuses activités qu’elle a pu organiser.

Nous aurons d’ailleurs l’occasion de revenir avec elle dans un prochain article sur l’évolution de la mode afro en France.

Pour l’heure, place à un échange où elle nous présente Art Press Yourself, une plateforme qu’elle a co fondé en 2015, qui comme vous le verrez dans la suite, est très active dans la promotion des cultures africaines sous l’angle de la créativité et de l’expression artistiques.

Bonjour Laëtitia et merci de donner l’opportunité aux lecteurs de Pagnific d’en savoir plus sur votre implication dans la promotion des arts et cultures afro. Pour commencer, pouvez-vous présenter pour ceux qui ne vous connaîtraient pas ?

Je m’appelle Laetitia Ngoto. J’ai 33 ans, je suis française d’origine centrafricaine et j’habite à Meudon. Je travaille dans l’univers de la mode et dans le domaine culturel autour des cultures africaines. Je suis la cofondatrice de l’association ART’PRESS YOURSELF (association promotrice des valeurs et de la diversité de la culture afro urbaine) depuis 2015 et en ce moment.

Je suis également l’assistante de la commissaire N’Goné Fall pour la saison AFRICA2020 (projet panafricain et pluridisciplinaire, centrée sur l’innovation dans les arts, les sciences, les technologies, l’entrepreneuriat et l’économie commandité par Emmanuel Macron).

Pouvez-vous nous raconter la genèse de APY ? Comment vous en êtes-venu à créer ce festival et que visez-vous ?

Alors effectivement, en 2015, nous avons commencé par organiser un festival annuel mais aujourd’hui APY c’est beaucoup plus que ça !

J’explique. J’ai créé Art’Press Yourself (aka APY) il y a 5 ans avec ma soeur.

APY est une association dont le but est de faire la promotion des valeurs et de la diversité de la culture AFRO URBAINE. Pour cela, on propose des événements à thèmes fédérateurs agrémentés d’activités et des animations ludiques et pédagogiques, collaboratives et participatives autour de la culture Afro urbaine auprès du grand public.

De plus, APY aide de jeunes artistes émergents au développement de leurs structures grâce à des mises en relations avec le grand public, les professionnels et les médias. Et pour finir, chaque année APY intégre dans son équipe une dizaine d’étudiants et de jeunes diplômés qui souhaitent découvrir les métiers de la communication et de l’événementiel.

Nous avons créé un cercle VERTUEUX qui nous a permis de conceptualiser 3 types d’événements actuellement :

  • APY FESTIVAL by Art’Press Yourself : le festival international annuel de la créativité afro urbaine.
  • APY SUMMER : le rendez-vous estival pour les lovers de la culture afro urbaine.
  • APY CREATIVE TALKS : échanges et discussions entre des créatifs professionnels afro urbains et la jeunesse.

Et nous travaillons régulièrement avec des collectivités et des lieux culturels pour proposer des activités et des animations ludiques et pédagogiques pour démocratiser les pratiques culturelles auprès des jeunes issus des quartiers populaires.

Nous en sommes arrivés à devoir conceptualiser 3 types d’événements car il y avait clairement une demande. Le grand public cherche à (re)découvrir la culture africaine à travers la mode, l’art, la danse, le fooding, la musique…Les créatifs arrivent tant bien que mal à développer leurs structures mais ils ont besoin d’un coup de mains et d’avoir les outils, de rencontrer les personnes pour atteindre une stabilité financière et pouvoir vivre pleinement de leurs passions. Et pour finir, nous avons régulièrement des demandes venant de jeunes qui souhaitent développer leurs compétences dans la communication événementielle mais ne trouvent pas de structures pour gagner de l’expérience.

APY qui était à la base un petit événement existe désormais pour répondre à tous ces besoins.

Quel bilan pouvez-vous tirer après toutes les éditions qui ont déjà eu lieu  ?

Arf, c’est du travail ! (rires)

Pendant les 2 premières années, tout s’est bien passé. Mais au bout de la 3ème année, nous avons commencé à organiser un événement tous les 2 mois et la motivation des membres de l’association s’est essoufflée. Ça arrive ! Et c’est à ce moment là que par hasard, ma soeur et moi avions gagné à un concours pour intégrer un incubateur créé par LE MEDIA LAB 93 et LA RUCHE Paris. Pendant 4 mois, nous avons bénéficié de formations gratuites, d’un bureau pour notre équipe, de leurs réseaux de contacts et nous avons eu la possibilité d’organiser la 4ème édition d’APY FESTIVAL aux Magasins généraux (+ de 1000m2).

Le bilan que j’en ai tiré c’est le besoin de se professionnaliser. Pendant 5 ans, j’ai mis en place tous ces événements en tant qu’autodidacte en plus de mon travail à plein temps. C’est la passion qui m’anime ; cependant, je pense que pour pouvoir davantage impacter et aider tous ces jeunes, il faut que je fasse davantage appel à des professionnels. De ce fait, depuis notre dernier événement en Septembre 2019, je sélectionne et mets en place différentes activations avec des professionnels pour me soulager et apprendre aussi. Mais je tiens tout de même à continuer de travailler avec de jeunes bénévoles afin de continuer à les mentorer.

En ce moment, nous travaillons donc sur un énorme projet pour JUILLET 2021 à Paris et à Pantin que nous réaliserons en co-production avec plusieurs artistes basés en Afrique.

Votre expérience dans l’entreprenariat afro en France est assez conséquente. Quels tips pourriez-vous partager avec ceux qui ont envie de se lancer, ceux qui y sont déjà et ont du mal ?

Alors, j’en donne beaucoup et régulièrement aux bénévoles avec lesquels je travaille. Mais si je devais en retenir 3, ce serait :

AVANT DE VOUS LANCER :

  • réaliser toutes les étapes d’un business plan pour tester votre projet !
  • frapper aux portes de votre quartier, votre ville, votre région, votre pays, votre continent pour obtenir de l’aide financière et développer votre réseau !
  • Trouver des partenaires, des associés de confiance (qui seront là dans les bons et dans les mauvais moments). Je ne conseille à personne d’être seule dans une aventure entrepreneuriale car émotionnellement, à un certain niveau, cela peut devenir difficile à gérer.

La crise liée au COVID met à mal les business autour de l’événementiel. Comment entrevoyez-vous la suite pour APY ?

Oui et non.

Oui, parce que nous n’organiserons pas d’événements tout au long de cette année.

Mais finalement, cela nous a permis d’avoir plus de temps pour nous concentrer sur un projet que j’avais gardé dans mon tiroir depuis 2 ans : APY CREATIVE LIVE.

Ce sont des lives que j’ai mis en place pour connecter des professionnels et des passionnés de créativité afro urbaine grâce à des workshops créatifs en ligne.

Entre le 30 Mai et le 25 Juillet, je suis allée à la rencontre de 14 entrepreneurs/influenceurs de la nouvelle scène artistique et créative pour :

  • DISCUTER de leurs réussites et de leurs échecs
  • ÉCHANGER avec LE PUBLIC
  • CRÉER grâce à des ateliers CREATIFS (‘travaux manuels’, ‘astuces pour entrepreneurs’, ‘expressions corporelles’)

En gros, c’est découvrir, échanger, apprendre et pourquoi pas se lancer…et participer à des activités ludiques, pédagogiques et participatifs à faire seul(e) ou à plusieurs (jeunes, adultes, enfants) à la maison ! »

Tous les détails sont sur notre site : https://bit.ly/apycreativeliveSW 

Nous avons, par exemple, exploré les thèmes suivants :

  • mieux consommer et customiser soi-même son look afro urbain avec la créatrice sénégalaise MAY KONCEPT
  • découvrir la sapologie sous un autre jour avec le styliste congolais MONSIEUR ROBBY
  • cuisiner de la nourriture AFRO VEGAN avec la cheffe pâtissière antillaise ALICIA MAKANJA
  • mieux réaliser ses demandes de subventions et de partenariat avec la responsable de levées de fonds et partenariat congolaise ANASTASIE NDONGO OBAMA

Et en parallèle, nous prenons le temps de préparer une série d’événements pour Juillet 2021.


Suivez l’actualité de Art Press Yourself sur ses réseaux sociaux

Instagram Art Press Yourself | Facebook Art Press Yourself

(Visited 173 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *