Le toghu est un tissu traditionnel de la région de Bamenda, du nord ouest du Cameroun. C’est à la base un tissu royal porté par les chefs et les notables, hommes comme femmes.

Il est confectionné avec du velours de couleur noire sur lequel sont brodés à la main des motifs et décorations avec du fil de couleurs jaune, rouge, blanc….

Le tissu sert à la réalisation de larges tuniques: au niveau du col, des bouts des manches et du bas de la tunique, on retrouve des broderies rectilignes et régulières. Sur la tunique elle même, les broderies prennent la forme de motifs divers: losanges, étoiles, formes abstraites …

Au fil du temps, l’utilisation du toghu s’est répandue au delà de la chefferie et des notables pour concerner également le peuple qui l’arborait dans des circonstances festives.

Tunique Toghu – Photo Amélie Ebongue, créative camerounaise

Le toghu aujourd’hui

Dans sa version modernisée, le toghu prend plusieurs formes suivant l’inspiration de l’artisan. Aussi, l’utilisation au quotidien a nécessité de remplacer le velours par des étoffes moins lourdes.

L’un des premiers axes de modernisation est l’utilisation du tissu dans des coupes de vêtements modernes. Exit la tunique large et place à des tenues stylées et habillées.

Quand le toghu inspire une designer cake – Le Kori Doré

Les motifs toghu utilisés pour des textiles de décoration – Marque Afrilège

Où acheter du toghu ?

Dans sa région d’origine, Bamenda, au nord ouest du Cameroun. Ou encore à Kumba, dans le sud ouest. Les tuniques coûtent autour de 60 000 F CFA pour les hommes et 75 000 F CFA pour les femmes.

On peut également acheter le tissu dans les marchés, à Yaoundé ou Douala.

A noter que certaines versions de toghu proposées par des marques sont en fait des versions wax (du tissu imprimé donc, plutôt que du fil brodé sur le tissu), ou des impressions de motifs sur du coton classiques. Comme c’est le cas pour d’autres textiles africains, dirons-nous.

(Visited 1 176 times, 2 visits today)

1 Comment

  1. Arlette Ko avril 5, 2020 at 7:37

    Génial cette nouvelle série d’articles qui nous fait découvrir les textiles africains, nous designers africains en sommes les dépositaires et c’est super d’enrichir notre créativité ainsi afin de pérenniser nos tissus et imprimés. Je salue l’Initiative Pagnific👏🏽

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *