Vous le savez, une des missions de Pagnific consiste à mettre en lumière la richesse et la beauté des textiles africains. Nous constatons avec beaucoup de plaisir que de plus en plus de jeunes entrepreneurs ont choisi de miser sur les textiles africains et de leur redonner leurs lettres de noblesse.

C’est le cas de Bintou MARIKO, promotrice de Tissus JAMa, un concept qui met en avant les étoffes tissées par des tisserands maliens, 100% coton et faites mains. Basée en France, Bintou collabore avec une amie qui vit à Bamako ; c’est elle qui coordonne sur place les artisans partenaires. Nous sommes allés à la rencontre de Bintou pour en savoir plus.

Vous êtes spécialisés dans les étoffes tissées ? Pouvez-vous nous expliquer ce positionnement ?

Nous avons fait le choix de nous positionner sur les bandes tissées car il s’agit de tissus ancestraux, authentiques qui n’ont pas la visibilité qu’ils méritent. Ces tissus, en plus de leur technique de réalisation, sont d’une grande qualité et peuvent durer plus d’une décennie.

Les motifs des bandes sont réalisés également par tissage et non par sérigraphie ou teinture comme le bogolan par exemple qui a aussi sa place dans notre projet.

Plusieurs tests sont en cours de préparation sur nos bandes tissés pour donner plus de choix et diversifier les motifs.

Notre objectif est de montrer que le vrai tissu africain n’est pas le wax hollandais industriel. Il existe plusieurs tissus ancestraux avec une vraie histoire en coton ou dans d’autres matières partout en Afrique.

Comment s’organisent les travaux avec les artisans ? Comment arrivez-vous à gérer à distance ?

Nous avons des artisans partenaires dans plusieurs régions du Mali : à Bamako, la capitale, dans les régions de Ségou à Mopti.

La finition, c’est à dire les contours des étoffes est faite en France. Cette étape est très importante pour préserver la stabilité du tissu.

Etant basée en France, je travaille en visio avec mes partenaires du Mali ; et cela, bien avant même l’avènement de ces nouvelles méthodes de travail depuis le confinement 🙂 On contribue ainsi à la digitalisation de nos tisserands partenaires !

Quel usage peut-on faire des tissus que vous proposez ? Peuvent-ils servir notamment comme tissus mode ?

Nos tissus sont déclinables à souhait et c’est génial ! C’est vraiment selon l’inspiration du client. On peut en faire du linge de main, des rideaux, housse de coussin,  habiller vos vieux fauteuils, chaises ou canapés. Ils sont également adaptés pour la mode : robes, vestes, jupes, chemises, combi soit avec du 100% Tissus JAMa ou mixés avec d’autres étoffes.

Nous préparons d’ailleurs des choses dans ce sens avec une maison de haute couture.

Quelle est la gamme de prix de vos articles et comment peut-on se les procurer ?

Les prix grand public de nos étoffes (type plaid) vont de 70 à 150 € selon la taille et d’autres critères de fabrication. 

Nous avons un site de vente en ligne que nous sommes en train d’optimiser. Les ventes aux grossistes se font en direct. Plusieurs clients proviennent des réseaux sociaux ; ils m’appellent très souvent, curieux d’en savoir plus sur les parcours des tissus.

Pour toute demande, contactez-nous via lestissusjama@gmail.com, nos pages Instagram et Facebook ou via le formulaire de contact sur notre site.

Nous sommes intrigués par le nom de votre entreprise : JAMa, qu’est-ce que cela signifie ?

JAMa a une double signification

  • il signifie la foule, rassembler, la joie, l’excitation… Cela traduit notre volonté de fédérer autour des pagnes tissés
  • c’est aussi l’initiale de mes enfants, du plus grand à la plus petite (Joas, Aïssa, Madina)
(Visited 197 times, 2 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *