L’entrepreneuriat autour des cultures et valeurs africaines se développe de plus en plus, portée par une jeunesse créative, inspirée et attachée à ses racines.

Nous avons découvert il y a peu Cynthia AK Bénitho, afro-parisienne d’origine ivoirienne et béninoise, qui a lancé en 2017 sa marque Nouvelle Allure ; une marque que nous avions déjà mentionnée dans notre article sur les styles streetwear.

Nouvelle Allure propose sur son eshop des produits de qualité, engagés et stylés : sweat-shirts, tee-shirts, tote bag, mugs, pochettes,…

Nous avons voulu en savoir plus sur le processus créatif de la marque ainsi que les challenges auxquels elle fait face. Quoi de mieux pour cela qu’un échange direct avec Cynthia ? Elle s’exprime en toute franchise et nous fait voyager dans son univers.

Vous avez créé une marque qui porte le nom de Nouvelle Allure. Pouvez-vous nous expliquer votre cheminement ?

Bonjour Pagnific. Tout d’abord merci pour cette occasion que vous offrez à Nouvelle Allure de s’exprimer.
La marque est née d’une volonté de célébrer la femme en lui rappelant la force de ses origines, le pouvoir de la positivité et la nécessité d’avoir confiance en soi. Les femmes sont le plus grand réservoir inexploité de talents au monde. J’aime beaucoup cette maxime d’Hilary Clinton car elle nous rappelle une évidence. Nous sommes plus fortes et plus puissantes que nous ne voulons l’admettre. Evidemment, pour valoriser une richesse et la diffuser au plus grand nombre, il faut d’abord pouvoir la reconnaître.
Tout est parti d’un besoin d’expression personnel. Lassée d’un besoin de justification continuelle sur la personne que je suis, sur les émotions que je peux ressentir.
Je l’ai lancée à un moment où la femme que je suis avait besoin de s’exprimer un peu plus.
Le vêtement à messages était selon moi le meilleur moyen pour répondre à ce besoin. Je vais même au-delà de cela avec Nouvelle Allure en soutenant des causes caritatives. Je n’ai pas inventé ce type de « mode solidaire » mais je contribue à la vulgariser. Et cela me tient à cœur. Le temps où on achète pour acheter est révolu selon ma perception de la chose.
Vous avez de l’allure quand vous portez quelque chose qui a du sens. C’est de là que vient le nom « Nouvelle Allure ».
Pour cette nouvelle manière de vivre la mode. Tout simplement.

Avec les pièces et les messages que vous proposez, ne craignez-vous pas de trop restreindre votre cible de clientèle ?

Vous savez, la vie c’est un choix. Les choix, il faut les faire sinon c’est eux qui nous font. Ça a été l’option 2 pour Nouvelle Allure.
Je suis une femme noire, j’ai créé une marque pour parler aux femmes. Ce sont les femmes qui ont répondu qui donnent à la marque sa dimension. Je propose plusieurs messages qui parlent d’origine, de positivité et de confiance en soi. Je ne considère pas ma marque comme une marque communautariste, je parle à toutes les femmes.
Toutefois, il est bon de reconnaître que mon best-seller est le message Melanin. Acheté par les femmes Noires de tout âge pour elles, leurs enfants, et aujourd’hui par les hommes Noirs. Et pour la petite anecdote, ce message, par sa force et la particularité de son design plaît à tout le monde ; même si certains ne se sentent pas légitimes de le porter fièrement. C’est d’ailleurs une chose sur laquelle je travaille pour le futur.

En parlant de cible justement, comment jugez-vous l’accueil de la marque auprès de la communauté noire ? Vous sentez-vous soutenue ?

Qu’est-ce que le soutien ? C’est facile d’apprécier, ça l’est moins d’acheter. Reconnaissons-le. Il y a des gens qui suivent Nouvelle Allure mais qui n’ont pas encore acheté. Je demeure reconnaissante pour ma communauté actuelle. Merci par-dessus tout à ces femmes et hommes d’allure qui ont déjà acheté. Vous faites vivre la marque et les causes autour.
Il y a un grand pourcentage de ma communauté actuelle sur les réseaux qui n’ont pas encore sorti la carte même si la marque jouit d’une très bonne fidélité clientèle. Les femmes ayant déjà acheté reviennent chez Nouvelle Allure à 80%. Est-ce que je suis soutenue ? Oui. Evidemment. Mais je peux l’être encore plus. C’est mon souhait. De toute façon, Rome ne s’est pas fait en un jour.

Plus largement, quel regard portez-vous sur l’évolution de la mode inspirée d’Afrique ?

La mode africaine est tellement riche et authentique. Riche d’histoires, de matières, de couleurs, de produits, d’inspirations, de sens, bref de tant de choses. J’aime voir les afro-descendants proposer et mettre en valeur ces richesses. Cette envolée est gratifiante et rend fière. Un afro-descendant qui réussit, c’est la réussite de tous les afro-descendants.
Une des tendances qui me touche beaucoup en ce moment en dehors de la mode « artisanale » en elle-même, ce sont les concepts store qui visent à promouvoir les produits made in Africa. Ce concept se suffit, tellement il est complet. Je trouve que cela met en valeur le continent : les afro-descendants découvrent ou redécouvrent ces produits culturels parfois oubliés et tus à mon humble avis.
C’est quelque chose que je tends à valoriser sur ma propre boutique via le concept de « shop éphémère » : une sélection limitée de produits made in Africa et des partenariats avec des entrepreneurs du continent, tous azimuts.
Oh la mode africaine a de beaux jours devant elle. Sans aucun doute.

Plusieurs personnes ont des idées de business inspiré des cultures africaines, mais elles ne savent pas par où commencer et ont peur de faire face à l’échec. Si vous deviez donner quelques conseils issus de votre parcours, quels seraient-ils ?

L’échec est naturel. C’est la preuve qu’on fait ou qu’on a fait quelque chose. Et puis qu’est-ce que c’est l’échec ? J’ai plutôt tendance à l’appeler expérience. Avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, il faut bien que les gens prennent conscience qu’il y aura des échecs. Ça fait partie du processus. Échouer pour réussir. L’intégrer à son mindset dès le début est très important.

Mon conseil ? C’est de se laisser guider par sa passion, ce qui nous rend fière, heureux, utile même. Si vous faites juste pour faire parce que cela marche ou semble marcher ailleurs ; votre patience risque de vite s’étioler. On ne naît certes pas entrepreneur mais il en faut de la patience, de la persévérance et beaucoup d’investissement dans cette aventure. Il faut s’armer de courage et d’un bon mental.
Même si le mental se forge au fil des expériences. Quoiqu’il en soit, si quelque chose vous anime, vous passionne au plus profond de votre cœur, faites-le.
Et comme j’aime à le répéter : créons nos opportunités dès aujourd’hui, car l’inaction est un frein au succès. C’est comme ça que je me suis auto-motivée au début de mon activité.
Vive l’Afrique ! Vive les entrepreneurs !


Les produits de la marque Nouvelle Allure sont disponibles sur la boutique en ligne. Retrouvez l’univers de Cynthia et de sa marque sur son compte Instagram Nouvelle Allure

(Visited 205 times, 1 visits today)

1 Comment

  1. Kadi Nelly S. mai 12, 2020 at 6:59

    Une marque positive et engagée. C’est vers ce type de consommation que nous devons nous tourner. Consommer des produits vrais, authentiques, de valeur et qui respectent l’environnement et les différentes parties prenantes intégrées au projet. Nouvelle allure est une très belle marque qui a de l’avenir. J’y crois fermement.
    Merci Cynthia pour ton engagement et ton travail !

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *