Je viens tout juste de finir de visionner le documentaire ‘Made in Africa’ de Tongoro Studio.

Tongoro, c’est la marque basée au Sénégal, créée par Sarah Diouf, une jeune styliste pétrie de talent. Si vous ne connaissiez pas la marque, c’est l’occasion de la découvrir via cet article paru il y a peu sur Pagnific et en visitant son site internet.

J’apprécie énormément l’identité de marque de Tongoro : sa créativité, son esthétique visuelle, son story telling avec le fort accent mis, à raison, sur le Made in Africa.

Jusque là, je connaissais un peu moins Sarah Diouf et son parcours ; ce n’est plus le cas et je souhaitais partager avec vous certains pans de son histoire qu’elle a récemment dévoilé.

D’abord, il y a eu ce live Instagram organisé avec Scheena Donia courant avril.

Durant ce live, Sarah Diouf a expliqué les coulisses de la création de Tongoro : 

  • les prémices avec les valises pleines de tenues réalisées à Dakar pour ses amis parisiens, 
  • le premier lancement loupé de la marque en 2015,
  • les allers-retours entre Dakar et Paris pour transporter les pièces réalisées à Dakar et les y commercialisées depuis Paris, 
  • l’installation définitive à Dakar pour en faire le siège de Tongoro 
  • les négociations avec DHL Sénégal pour les frais de port depuis Dakar vers le monde entier.

Elle a aussi expliqué comment, grâce a son réseau professionnel, elle avait réussi à faire porter des tenues Tongoro à Beyoncé pendant ses vacances à l’été 2917. Puis, la commande spéciale pour la tenue du clip Spirit de l’album Lion King.

Durant ce live, ceux comme moi qui ne connaissaient pas Sarah Diouf ont pu découvrir une femme passionnée, rigoureuse, ambitieuse, soucieuse du travail bien fait et qui sait saisir les opportunités. 

La créatrice vient tout juste de sortir un documentaire film « Made in Africa » qui retrace l’histoire de Tongoro depuis sa création. Ce documentaire sort alors que la marque s’apprête à fêter son 4ème anniversaire (le 26 mai 2020).

Le film est très instructif : il permet à Sarah Diouf de raconter avec beaucoup de justesse et d’émotions sa vision pour la marque et quelques uns des principaux jalons qu’elle a pu franchir :

  • le premier défilé à Cape Town 
  • les pop up stores organisés à Paris, New York et Abidjan 
  • l’acquisition de son local à Dakar rendue possible par une hausse importante de son chiffres d’affaires suite à la visibilité obtenue grâce à Beyoncé   

Le documentaire permet surtout à Sarah Diouf de raconter le ‘Made in Africa’ tel qu’elle le conçoit.

Cette citation en tout début du documentaire traduit d’ailleurs toute l’essence de la démarche  « Definition always belongs to the definers, never the defined ». Autrement dit, il vaut mieux se définir soi-même, plutôt que de laisser à d’autres le soin de le faire.

A tous ceux qui sont passionnés de l’Afrique, de success stories inspirantes, qui ont des rêves plein la tête et qui font tous leurs efforts pour les réaliser, je vous exhorte à regarder ce documentaire. Vous en ressortirez encore plus motivés et galvanisés.

Sélection de messages forts de Sarah dans le documentaire que j’ai particulièrement appréciés 

On ne peut pas toujours se référer à Google pour trouver comment faire les choses…parce qu’il y a justement des choses que nous devons créer nous même qui n’existent pas par ailleurs 


« En tant qu’entrepreneur, il faut avoir une vision qui va au-delà de sa zone de confort. La mienne a toujours été continentale. En visant le ‘Made in Africa’, il n’y a aucune limite à mon expansion. »


« Dans tout ce que je fais, la qualité est mon leitmotiv ; je vise toujours l’excellence parce que je veux que mon travail suscite une certaine fierté et inspire quiconque le voit. Ce n’est pas toujours parfait, mais c’est authentique et c’est tout ce qui compte. »


« Quoiqu’il arrive maintenant, je pense que j’aurai montré au monde que cela est possible…que le Made in Africa est possible. Nous ne sommes peut-être pas parfait mais nous avons l’espace où nous pouvons faire nos preuves et maîtriser notre artisanat. »


Pour la petite histoire, Tongoro signifie « étoile » et vient de l’ethnie Sango, de Centrafrique d’où est originaire la mère de Sarah Diouf. Le documentaire s’achève sur un hommage très émouvant à la Centrafrique et un rappel au monde des difficultés politiques que vit ce pays depuis de longues années.

PS 1 : le documentaire ´Made in Africa’ est réalisé en anglais. Les quelques rares passages en français sont sous-titrés en anglais. Comme on dit chez moi en Côte d’Ivoire « nous les francophones, Sarah ne fait rien avec nous » (Rires). Je me suis dit en regardant le documentaire que des sous-titres en français n’auraient pas été de trop, dans la mesure où la marque est basée au Sénégal ☺️

PS 2 : du haut de mon mètre 53, j’espère que Tongoro proposera bientôt des pièces adaptées, et pourquoi pas créera une ligne Petite 😅

Eshop Tongoro Studio | Instagram Tongoro

(Visited 313 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *